mercredi 29 septembre 2010

L'art des Bulles et de leurs emplacements

Je me souviens d'une discussion, lors d'un atelier de la Lanterne à BD, sur le rôle des bulles et leurs emplacements sur la planche. et sur le fait que chacun a une façon bien définie d'intégrer les textes. Certains intègrent  les bulles dès la conception du storyboard , d'autres au crayonné ..., et moi j'avais surpris l'assemblée, car pour ma BD "Pour l'Eternité" je plaçais mes bulles au dernier moment !
Etrange, mais cette BD, est pour moi particulière. c'est un peu une BD "live", à la question type "elle fera combien de pages ?" ma réponse est toujours "autant que nécessaire".
C'est qu'elle évolue sans cesse, et que contrairement à mes autres BD, il n'y a pas de storyboard achevé.
Chaque planche découle de la précédente, et je conçois une page comme un tout. L'histoire doit être lisible sans texte.  "Pour l'Eternité" est un condensé du storyboard, du crayonné, et de la page encrée.
Mais pourquoi ? pour le plaisir : de conter rapidement l'histoire, d'essayer une mise en page... Bref "Pour l'Eternité" est un prototype, une façon de faire des recherches ...

Généralement, (pour cette BD uniquement) je fais un rapide croquis de la page (voir des 5 pages) à venir en m'inspirant de la planche précédente,  sur un bout de feuille volante (que je finis par perdre :) ). Puis je me lance sur la page définitive, je fais mon crayonné, et mon encrage (toujours avec 1 à 2 jours d'écart). si cela me convient j'applique les trames, sinon je recommence... et enfin je pose les bulles.
"Pour l'Eternité" est en fait plus un storyboard, qu'un album BD classique. Le mot BD "live" lui convient bien.

















voici la page encrée


















et avec les trames

Aucun commentaire: